Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie

Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie
Le Forum E2 Francfort 2022 s'est déroulé sur le parc des expositions de Francfort.

Sommaire Avant le Congrès

Sous la devise «Élevez vos connaissances», le Forum E2 de Francfort s'est tenu à Francfort, en Allemagne, les 21 et 22 septembre 2022, et a proposé 48 présentations, une vaste couverture pré-conférence, une exposition et un dîner de conférence, fournissant à la fois les informations techniques et social dans son programme. 

Dans la première partie de ce rapport [Retours du forum E2 - Partie 1], les présentations du premier jour du congrès ont été couvertes, ainsi qu'une interview de Roberto Zappa de l'Association européenne des ascenseurs (ELA), un rapport sur l'exposition qui l'accompagne et quelques impressions sur l'ambiance du Forum E2. 

Dans cette deuxième partie, les présentations de la deuxième journée seront incluses, ainsi qu'une interview de Martin Schmitt de VDMA, l'Association allemande de l'industrie de l'ingénierie mécanique, l'Association professionnelle des ascenseurs et escaliers mécaniques, ainsi que des rapports sur les deux prologues de la conférence e2 en juillet et Septembre. 

Présentations du deuxième jour : première série

La première session de cette série traitait de divers aspects de la durabilité. La journée a commencé par la présentation « LEED – Tendance en matière de certification de durabilité pour les bâtiments » par Arwid Theuer-Kock de 1plus Consult. Sa conclusion était que les certifications – pas seulement LEED – sont exécutées plus souvent de nos jours. Généralement, plus de certifications sont faites pour les immeubles de bureaux que pour les immeubles résidentiels, car elles sont importantes pour attirer les employés mais coûteuses.  

Arwid Theuer-Kock
Arwid Theuer-Kock de 1plus Consult
Annika Jamal
Annika Jamal El-Din de Schindler Deutschland

Annika Jamal El-Din de Schindler Deutschland a ensuite présenté "Service vert : comment réduire durablement l'empreinte carbone des opérations d'ascenseurs". Aujourd'hui, le monde financier, les clients et la société attendent des entreprises qu'elles deviennent plus durables. Par conséquent, Schindler a déclaré dans un engagement général qu'il contribuera à la durabilité dans les domaines de la conception des produits, de la planification des bâtiments, de l'installation, de l'entretien et de la modernisation des ascenseurs. À cette fin, l'ensemble du cycle de vie sera optimisé en portant un regard critique sur tout ce qui concerne le respect de l'environnement et du climat depuis la fabrication des matériaux de maintenance nécessaires en passant par les performances de l'ascenseur jusqu'à son élimination. Les fournisseurs et les prestataires de services sont inclus dans ce processus. Un calcul a montré qu'en passant du service sur site au seul service à distance (Schindler Green Service), les émissions sont réduites de 73.36 à 0.36 kg CO2 eq, soit de 99.5 %, la plus grande part provenant de l'utilisation de sources d'énergie . Schindler Green Service comprend l'utilisation d'énergies renouvelables, l'engagement pour l'utilisation de véhicules électriques, les services numériques, y compris l'envoi de factures et l'engagement ESG avec un rapport annuel. 

La contribution à la pérennité des composants a été abordée dans trois présentations :

  • "Commandes de destination dans les bâtiments publics - acceptation et approches pour les nouveaux systèmes de contrôle", Lars Kollmorgen, Kollmorgen Steuerungstechnik 
  • « Modernisation durable et économe en ressources des anciennes portes d'ascenseur », Ricardo Dyroff, Meiller Aufzugstüren 
  • "Durabilité des câbles d'ascenseur", Michael Siegfried, Brugg Lifting

Dans ce contexte, Berhard Lenk de Sensotek a présenté une technologie plutôt inconnue dans la construction d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques : « La technologie radar dans un environnement de ville intelligente ». Les distances, les angles et les secteurs sont détectés avec des capteurs radar. Le radar est déjà utilisé, par exemple, dans les portes/portails, pour le contrôle du trafic et dans les concepts d'éclairage des vitrines. À l'intérieur des bâtiments, son entreprise fournit une solution pour les escaliers mécaniques et les trottoirs roulants pour leur activation à la demande pour le confort et l'efficacité énergétique. Un radar intelligent détecte le mouvement et la vitesse des personnes et des véhicules ainsi que leur direction mais aussi la circulation transversale pour comprendre ce qui se passe. Concrètement, dans le cas des escaliers mécaniques/trottoirs roulants, cela garantit que la vitesse minimale selon la norme est atteinte en temps utile. La technologie radar fournit une fonction de comptage pour l'entretien prédictif et des indicateurs de fonction pour une configuration facile. Dans les ascenseurs, par exemple, les personnes peuvent être comptées pour l'occupation des voitures via un capteur radar. Un contrôle prioritaire par identification et authentification est également possible. 

Une table ronde intitulée « Les exigences du point de vue du client » a débuté après la pause-café. Le sujet est traité en détail dans la barre latérale "Prologue 2". Lors de la conférence, Mme Schroven a été remplacée par Mark Dörflinger et Dominik Ammelung de K. Dörflinger Gesellschaft für Elektroplanung. 

Tilman Häuser de Dekra Digital a présenté "Viser haut avec les données - prendre des décisions intelligentes avec les données des ascenseurs". Les ascenseurs génèrent beaucoup de données, des données ponctuelles telles que la vitesse de déplacement ou les vibrations et des données continues telles que la fréquence d'utilisation ou la concision. Les données permettent de tirer des conclusions sur l'état des composants et du système d'ascenseur. Ils peuvent être surveillés en permanence et mesurés point par point. Son entreprise propose une solution intégrée à l'application pour la surveillance ponctuelle et une solution IoT rétrofittable et non invasive pour la surveillance 24h/7 et XNUMXj/XNUMX. À titre d'exemple, Häuser a démontré comment les modèles d'utilisation et la charge de travail peuvent être capturés. La comparaison des ascenseurs mesurés d'un groupe indique clairement des lacunes techniques pouvant entraîner des pannes. 

Présentations du deuxième jour : deuxième série

Dans la série parallèle, neuf présentations ont été données, principalement par des exposants :

  • « Suivi de la maintenance et maintenance prédictive des escaliers mécaniques – approche métro parisien », Sébastien Laurent, Damien Leschevin de Prévoisin – Groupe RATP
  • "La nouvelle normalité - Une technologie durable pour une meilleure hygiène dans les ascenseurs et les escaliers mécaniques", Tanja Zirnstein, UVIS UV-Innovative Solutions 
  • "L'apprentissage automatique est écrit en Phyton - L'intelligence artificielle dans PowerPoint", Tim Ebeling, Henning
  • « Le variateur de fréquence comme capteur », Michael Müller, Danfoss Drives 
  • "De l'automatisation partielle à l'automatisation complète", Boris Marjancevic, SICOR 
  • "Numérisation des appels d'urgence des ascenseurs - projets IP mondiaux", Martin Reichl, UNS
  • "Aperçus de la création d'un environnement de surveillance et de diagnostic à distance (RM&D) pour les ascenseurs, expériences du point de vue des utilisateurs et des fournisseurs de solutions à Singapour", Jonas Strahberger, TÜV SÜD 
  • "Sécurité fonctionnelle dans les ascenseurs", Stefan Löbig, TÜV-Verband 
  • "Travailler seul sur les ascenseurs en toute sécurité", Bodo Adamus, Bosch Service Solutions 
Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie - 3
Berhard Lenk de Sensotek
Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie - 4
Tilman Hauser de DEKRA Digital
Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie - 5
Zackes Brustik de zackes.com

Wrap-up 

Avant le déjeuner de clôture, participants, intervenants et exposants se sont à nouveau réunis en séance plénière. Zackes Brustik de zackes.com, l'un des deux modérateurs de présentation au cours des deux jours, a tiré une première conclusion du Forum E2 2022 relancé. Même les sujets "secs" tels que les normes ont été bien suivis. Tous les sujets relatifs aux ascenseurs et escaliers mécaniques ont été abordés. Le mot-clé AI a été mentionné dans une présentation sur deux. En aparté, il a été noté à une autre occasion que l'Asie était en route : "Mais nous aussi", a déclaré Brustik. Tout comme une machine à café propose déjà aujourd'hui les quatre types de café les plus populaires, un ascenseur montre les quatre étages les plus populaires. "Il reste encore beaucoup de place à faire", a-t-il déclaré. Sur une note très personnelle, Zackes a noté que sa participation au Forum E2 a considérablement changé sa perception des ascenseurs : « Je ne fais plus que monter dans les ascenseurs. Je monte Otis ou Schindler…. Il a envoyé les participants en référence à la prochaine possibilité de participer les 1er et 2 octobre 2024.


Entretien avec Martin Schmitt, VDMA

Martin Schmitt (MAIS), président du conseil d'administration de VDMA, l'association allemande de l'industrie du génie mécanique, l'association professionnelle des ascenseurs et des escaliers mécaniques, qui a ouvert le forum E2 de Francfort en tant que sponsor du congrès, s'est entretenu avec votre auteur (USB).

Redémarrage réussi du forum E2, deuxième partie - 6
Martin Schmitt souhaite la bienvenue au nom de l'Association des ascenseurs et escaliers mécaniques VDMA - ici avec le directeur général adjoint Ebru Gemici-Loukas.

USB: Comment la VDMA et vous-même étiez-vous personnellement impliqués dans le Forum E2 ?

MAS : Nous préparions activement l'événement depuis plus d'un an et demi. En 2021, il y avait déjà eu un premier essai après le COVID-19, mais malheureusement, il a dû être annulé. Nous avons ensuite discuté intensivement avec le salon et toutes les personnes impliquées. Tout le monde a convenu qu'il y aurait une autre tentative, compte tenu de tout ce que nous avons appris avant et après COVID-19. Je suis d'autant plus heureux d'être ici aujourd'hui avec environ 40 exposants et 350 auditeurs pour le congrès avec exposition d'accompagnement. Nous avons évidemment mis en œuvre avec succès toutes les nouvelles découvertes. 

USB: Quelles sont les nouveautés ?

MAS : Le spectre global du contenu a été élargi. Les présentations d'experts étaient et sont une partie importante et essentielle du Forum E2 en termes de contenu. Nous nous sommes occupés de sujets contemporains et de conférenciers attrayants. Le concept d'exposant a également été développé en collaboration avec les exposants. Et nous avons délibérément renoncé à un événement hybride. Nous voulons serrer 350 mains. Nous recherchons des contacts étroits, des discussions personnelles. 

USB: Quelle est la position de la VDMA sur le Forum E2 ?

MAS : Nous nous sentons à l'initiative de l'événement. Pour nous, le salon est un opérateur professionnel des locaux et la mise en œuvre de nos idées. Bien que quelqu'un d'autre ait inventé le forum E2, nous l'avons amené en Allemagne. Et à partir de là, il diffuse dans le monde entier via deux autres satellites e2. 

USB: Quelques mots sur l'état de l'industrie des ascenseurs et des escaliers mécaniques, s'il vous plaît…

MAS : COVID-19, Ukraine, énergie - des mots à la mode qui ont mis le monde en mode crise. L'industrie des ascenseurs a été touchée par cela de la même manière que d'autres industries. Heureusement, nous avons même un peu plus de temps que d'autres pour répondre aux enjeux issus des crises. Nous sommes directement en aval de l'industrie de la construction; l'ascenseur est commandé avant le coulage de la dalle de béton du nouveau bâtiment. Il doit être érigé lors de l'installation de la cuisine. C'est pourquoi nous avons un important carnet de commandes. Et la réflexion prolongée n'a jamais fait de mal... 

USB: D'autre part, comment évoluent les délais de livraison dans l'industrie ?

MAS : Les chaînes d'approvisionnement sont individuellement très différentes. Nous utilisons un mélange de composants mondiaux et locaux dans nos produits. 

USB: Oser regarder devant ?

MAS : La crise de l'énergie et toutes les autres crises de ce type auront un impact sur l'industrie de la construction. En même temps, cependant, il y a une telle demande de nouveaux ascenseurs sur le marché, également pour les bâtiments existants, ainsi que la demande constante pour l'exploitation des installations existantes, que je suis prudemment optimiste. 


Prologue 1 : Exploitation et maintenance des ascenseurs : opportunités de maintenance prédictive

Le forum E2 a redémarré avec succès, deuxième partie - 7
Wolfgang Moderegger de Builtworld et Annika Jamal El-Din de Schindler Allemagne discutent.

Le premier prologue en ligne, « Exploitation et maintenance des ascenseurs : opportunités de maintenance prédictive », a eu lieu le 19 juillet 2022. Environ 60 participants se sont réunis tôt le matin pour le panel en ligne à l'invitation de l'organisateur Building Technology Experts of Messe Frankfurt. et la plateforme événementielle de l'immobilier et de la construction, BUILTWORLD. Wolfgang Moderegger de Builtworld a animé le panel :

  •  Holger Kutzner, ingénieur des opérations Ascenseurs et systèmes d'accès, Fraport 
  •  Annika Jamal El-Din, Fonction, Business Line Manager, Schindler
  •  Martin Hauk, Henning 

La première question de Moderegger était : « Quelles données sont collectées et comment ? Les participants ont généralement trouvé les informations de contrôle importantes. Cependant, les fabricants d'ascenseurs sont généralement réticents à le fournir, de sorte que des solutions de contournement doivent souvent être créées. Il y a une grande différence entre les anciennes et les nouvelles installations. Aujourd'hui, un appel d'offres spécifie exactement quelles données sont nécessaires et comment elles seront échangées. Mais tous les clients ne savent pas exactement ce qu'ils veulent. 

Hauk a présenté le système de mesure à base de capteurs de Henning pour la surveillance de l'état. Environ 700 systèmes ont déjà été connectés ; une grosse commande à 5 chiffres est en cours. Il a estimé les coûts entre 400 € et 1,500 160 € par unité plus des frais de raccordement de XNUMX € par an et raccordement. Les profils de mouvement, la qualité de conduite et les accélérations sont enregistrés. Les données évaluées dans la boîte sont stockées dans le propre cloud de Henning. L'appareil enregistre les valeurs mesurées au fil du temps afin que les changements fondamentaux puissent être utilisés comme indicateurs. Les algorithmes utilisent ensuite ces données pour rechercher des problèmes spécifiques.

Holger Kutzner
Débatteur Holger Kutzner de Fraport

A titre d'exemple de résultat, il cite le message : "Joint de rail détecté" combiné à la demande : "Vérifier si les rails sont toujours alignés correctement !" La qualité de conduite ne peut être détectée qu'avec la technologie des capteurs. Les cordes sont également des cibles principales, par exemple, si elles ont été installées tordues. Les données de contrôle ne sont pas suffisantes pour cela dans certains cas. Globalement, le temps de réaction est raccourci. Le pourcentage de problèmes évités est inconnu. Le contrôle du service est également déjà possible, si et dans quelle qualité il a été effectué. 

Jamal el-Din a souligné que les données de contrôle de leurs propres produits sont suffisantes. Cependant, ils ont également des boîtiers tels que Henning et d'autres technologies fonctionnant avec des produits tiers. D'autres fournisseurs sont sur le marché. Schindler préfère offrir à ses clients des services au lieu de simplement fournir des données, y compris le cloud. 

Elle confirme, le problème également déjà mentionné par M. Hauk, que les portes sont le problème le plus fréquent. Schindler mesure la porte ouverte et la porte fermée, la durée des temps d'ouverture et de fermeture et la consommation de courant. Le vandalisme ne peut pas être détecté de manière prédictive, seul l'écart lui-même tel que "la porte s'ouvre différemment". Le technicien de service reçoit alors l'information que quelque chose ne va pas avec la porte. Après l'intervention, il rapporte quel était réellement le problème. 

Globalement, la surveillance raccourcit le temps d'attribution de la panne, et le technicien est souvent envoyé en amont. Le pourcentage d'échecs évités lui est également inconnu. Comme aspect supplémentaire, elle mentionne des coûts décroissants, car le technicien n'a pas à s'y rendre régulièrement, sa présence est réduite à trois fois par an. Les portes, l'éclairage de la cabine, l'appel d'urgence, etc. ne sont plus un motif de visite grâce à la surveillance. 

Martin Hauk
Débatteur Martin Hauk de Henning

Kutzner, d'autre part, trouve les données de contrôle suffisantes. Jusqu'à présent, il n'a pas eu une bonne expérience avec les boîtes et les a même retirées immédiatement dans certains cas. La raison qu'il a donnée était que les capteurs provoquaient également l'arrêt des systèmes, même s'ils auraient pu continuer à fonctionner sans aucun danger. La technologie de capteur déjà apportée est peut-être meilleure. Les grands opérateurs ont des systèmes de maintenance, les opérateurs individuels n'en ont pas, ce qui signifie que les capteurs y deviendront plus importants. Il n'a pas besoin d'un cloud, également parce que ses systèmes sont tous situés sur un site et sont mis en réseau les uns avec les autres. Il confirme également que 90 % des pannes surviennent aux portes. A titre d'exemple, il mentionne une modification de la consommation de courant du moteur de la porte, qui lui signale 50 % des dysfonctionnements de la porte. Les techniciens ne sont pas envoyés jusqu'à ce que le système signale une panne de porte, en fait trop tard pour une maintenance prédictive. Il ne dispose d'aucune donnée pour la maintenance prédictive. Il considère également que le contrôle de la qualité du service est possible, par exemple si le rail a été nettoyé, mais il ne le fait pas dans son entreprise. 

La question est venue du public sur la façon dont les données collectées sur des systèmes d'ascenseurs assez différents (âge, fabricant) sont comparées les unes aux autres afin de pouvoir faire de la maintenance prédictive ? Hauk ne collecte actuellement que des données provenant de systèmes individuels. Lorsque le stock de données est plus important, une évaluation individuelle jusqu'au niveau des composants est prévue. Jamal el-Din collecte des données de contrôle auprès d'autres fabricants ou modernise la technologie des capteurs pour identifier les événements typiques. Kutzner note que tous les systèmes, même du même fabricant avec les mêmes composants, fonctionnent différemment (variance 5-7%), ce qui est dû à des différences structurelles.

Prologue 2 : Exigences du point de vue du client : IoT et plateformes de données

Le forum E2 a redémarré avec succès, deuxième partie - 10
Débatteurs avec modérateur lors du deuxième prologue en ligne : dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du haut à gauche : Elena Schroven, responsable du développement commercial et de l'IoT chez Vonovia ; Karl Heinz Belser, président de BACnet ; Philipp Brüßler, CTO chez K-Solutions ; Jonas Haberkorn de Builtworld ; et Matthias Trautner, responsable des services de surveillance du centre de compétence mondial chez Bosch Service Solutions

Lors du deuxième prologue en ligne du Forum E2, "Exigences du point de vue du client : IoT et plateformes de données", le 18 septembre 2022, l'accent a été mis sur les exigences croissantes des opérateurs en matière d'interaction des ascenseurs resp. escaliers mécaniques avec leurs processus globaux, tels que l'intégration dans la gestion des installations. Vous pouvez consulter la discussion complète ici : https://www.builtworld.com/event/aufzugstechnik-anforderungen-iot-datenplattformen 

L'invitation de l'organisateur Building Technology Experts de Messe Frankfurt et de la plateforme événementielle de l'immobilier et de la construction, BUILTWORLD, a été acceptée par plus de 110 auditeurs, qui ont eu la possibilité de poser des questions dans le chat. Jonas Haberkorn de Builtworld a modéré les questions et les réponses des participants à la discussion, qui étaient :

  •  Karl Heinz Belser, président de BACnet
  •  Philipp Brüßler, CTO chez K-Solutions
  •  Elena Schroven, responsable du développement commercial et de l'IoT chez Vonovia
  •  Matthias Trautner, responsable des services de surveillance du centre de compétence mondial chez Bosch Service Solutions.

Sujets actuellement passionnants : Vonovia, avec plus de 3,500 3 ascenseurs, continue de développer une solution avec sa propre équipe pour contrôler ses ascenseurs à distance. Bosch développe depuis 4 à XNUMX ans une solution pour la surveillance des ascenseurs, si nécessaire sans connexion à l'automatisation du bâtiment. K-Solutions développe des interfaces communes pour les villes intelligentes afin de réduire les coûts et la main-d'œuvre qualifiée. BACnet continue de développer des interfaces pour les applications, par exemple, pour permettre une connexion entre l'ascenseur et le système d'alarme incendie. 

Modernisation par retrofits numériques : Vonovia a lancé des rénovations numériques (solutions numériques globales pouvant être installées rétrospectivement) pour l'ensemble de son portefeuille. L'information la plus importante est de savoir si l'ascenseur fonctionne ou non, afin de déclencher une réparation si nécessaire. Actuellement, les informations sur le fonctionnement de l'ascenseur sont encore une considération secondaire. Bosch suppose que la modernisation numérique constituera un élément important de la modernisation pour adapter les systèmes d'ascenseurs à l'avenir. K-Solutions intègre également des composants d'ascenseur via CANopen. Un contrôleur de porte, par exemple, sait si l'ascenseur fonctionne. Avec la modernisation numérique, il n'est pas nécessaire de reconstruire l'ascenseur pour le contrôle de l'ascenseur, mais les données peuvent toujours être transmises à d'autres utilisateurs.

Souveraineté des données : Les intervenants ont convenu que les données appartiennent à l'opérateur resp. propriétaire de l'ascenseur, même s'il n'y a pas encore d'exigences légales à ce sujet. Les données de contrôle sont partagées avec les fabricants. Pour l'ascenseur – comme pour tous les systèmes de services du bâtiment – ​​les données doivent être protégées contre les pirates. En extension, BACnet propose « Secure Connect », un protocole protégé pour lequel les premiers produits ont été certifiés. 

Normes ouvertes ou propriétaires : Tous les orateurs prônent les systèmes ouverts. K-Solutions, comme Vonovia et Bosch, possède sa propre plate-forme et son propre cloud auxquels d'autres plates-formes et clouds de fournisseurs peuvent être connectés via des interfaces API. La masse de clients est trop faible pour développer ses propres interfaces. La définition d'un volume minimal de données est en cours de discussion dans toute l'Europe.

Maintenance prédictive: Tout le monde est "proche" de détecter complètement les anomalies, mais leur interprétation est toujours adaptative. Après cela, les réparations doivent être enregistrées - actuellement principalement à la main. Actuellement, les fabricants sont intégrés aux données des opérateurs pour faire correspondre et compléter les deux ensembles de données. La prochaine grande étape est la validation pour augmenter les probabilités de détection et d'interprétation correctes des pannes bien au-dessus de 80 %. 

Modèles commerciaux basés sur les données et applications techniques futures : Vonovia rapporte qu'ils apprennent des ascenseurs à utiliser pour le chauffage, par exemple, pour détecter les fuites et surveiller la consommation de gaz. Ils veulent alimenter l'ascenseur en électricité grâce au PV. 

Bosch intègre de plus en plus d'autres métiers pour accroître la sécurité et le confort des bâtiments et des ascenseurs, ainsi que la transparence pour les opérateurs, et réduire les pannes. Les contributions seraient de 3 à 4 % plus élevées en termes d'efficacité énergétique, de communication multilingue, d'échange d'informations dans l'ascenseur, d'informations préalables pour les utilisateurs de fauteuils roulants, de versions numériques du bâtiment, y compris le transfert de données, de la connexion du parking et du contrôle de l'étage de l'ascenseur, des fonctions de sécurité numériques et de l'ascenseur numérique préposé.

BACnet peut être utilisé pour connecter des bâtiments au cloud. À Manhattan, NY, les employés passent un mois de leur vie à attendre devant les ascenseurs. Une amélioration peut être obtenue en optimisant l'approche avec une technologie de contrôle appropriée et en accélérant, ainsi qu'en reliant l'emplacement du lieu de travail dans le bâtiment à l'ascenseur. Un jumeau numérique des bâtiments, une large récupération d'énergie, y compris la surveillance de l'énergie et la modernisation de la technologie des capteurs pour obtenir plus de données, sont également importants. L'objectif de la numérisation est de réduire les coûts de service et de fonctionnement des ascenseurs.

K-Solutions souligne que la numérisation et la connectivité d'un système coûtent de l'argent. Par conséquent, un avantage évident, par exemple l'appel d'urgence, doit être proposé pour rendre les solutions plus attractives. L'avenir apportera le contrôle via l'application, c'est-à-dire l'ascenseur sans bouton, la connexion aux systèmes robotiques, la surveillance et l'optimisation de l'énergie, ainsi que l'entretien à distance du système, pour économiser les trajets et pouvoir mieux les planifier.

Undine Stricker-Berghoff est propriétaire de ProEconomy, un bureau d'ingénierie basé à Luebeck-Travemuende, en Allemagne, à travers lequel elle travaille en tant que coach et consultante pour la gestion et le marketing, principalement dans les services énergétiques et de construction. De 2008 à 2013, elle a été directrice générale de VFA-Interlift eV à Hambourg, en Allemagne. Elle a étudié l'ingénierie mécanique à l'Université de la Ruhr à Bochum, en Allemagne, et, immédiatement après l'obtention de son diplôme, a travaillé comme consultante en énergie pour ERPAG à Lugano, en Suisse, et à Campione, en Italie. Avant de rejoindre VFA-Interlift, Stricker-Berghoff a travaillé pour VDI, l'association des ingénieurs allemands à Düsseldorf, en Allemagne, en tant que secrétaire des services du bâtiment, et était responsable du département VDI-Standards. Elle a également exercé un mandat en tant que directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie de Luebeck. Elle dirige ProEconomy depuis 2005.

Obtenez plus de Elevator World. Inscrivez-vous à notre bulletin électronique gratuit.

S'il vous plaît entrer une adresse email valide.
Quelque chose s'est mal passé. Veuillez vérifier vos entrées et réessayer.

Accessibilité universelle

Accessibilité universelle

Brave New World

Brave New World

Premier centre national

Premier centre national

Nord Rosedale

Nord Rosedale

Téléphone d'urgence pour les ascenseurs résidentiels privés

Téléphone d'urgence pour les ascenseurs résidentiels privés

Réunion SEElift Zagreb

Réunion SEElift Zagreb

Ping ! - L'ascenseur est là

« Ping ! » - L'ascenseur est là

Personnes, performance et objectif

Personnes, performance et objectif