Congrès européen des ascenseurs à Heilbronn

European-Lift-Congrès-à-Heilbronn
Le Centre InterSport Redblue

Plus de 110 délégués se sont inscrits à cet événement semestriel en Allemagne.

Le Congrès européen des ascenseurs à Heilbronn s'est tenu les 9 et 10 octobre 2012, près de Heilbronn, en Allemagne, et s'est concentré sur la sécurité, la durabilité et les innovations techniques. Plus de 110 délégués se sont inscrits pour le congrès de deux jours, avec 98 présents le premier jour et 96 le second. L'InterSport Redblue Center a été choisi comme lieu du 5e congrès, qui est un événement semestriel technique et de l'industrie des ascenseurs.

Ouvert à tous, l'événement a beaucoup de potentiel pour approfondir la conception et le développement de systèmes et de composants. Se déroulant sous l'égide de l'Académie technique de Heilbronn, les participants ont toujours la possibilité de visiter une autre usine industrielle/technologique, ce qui fournit un élément éducatif supplémentaire aux débats et donne aux délégués une chance de voir ce que font d'autres industries. Cette année, la visite s'est déroulée chez un spécialiste de la préhension et du serrage – Schunk GmbH & Co. KG.

Quant au congrès principal, il y avait 15 présentations, allant des codes et normes au développement de nouvelles portes d'ascenseur modulaires et à une nouvelle approche du frein de cabine d'ascenseur. Les présentations étaient instructives et ont fourni aux participants de nombreuses idées.

jour un

Ian Jones, un liftier respecté et animateur du CEN/TC10/WG1, a fourni un aperçu complet des révisions du code de la norme européenne (EN). Il explique que les révisions des EN 81-20 et 81-50 ont été retardées et seront envoyées pour le vote final en septembre. Il est désormais prévu que les EN 81-1 et 81-2 coexistent avec les EN 81-20 et 81-50 jusqu'en juin 2017, ce qui permettra aux fabricants d'adapter leurs produits aux nouvelles exigences. 

Christian de Mas Latrie, président de l'ISO TC 178 et membre du comité des codes et des normes de l'Association européenne des ascenseurs, a expliqué le côté international des travaux du Comité européen de normalisation (CEN) et de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et a indiqué qu'ils progressaient bien. En particulier, l'ISO TC 178, qui concerne l'harmonisation mondiale des normes de sécurité des ascenseurs, progressait. Ce travail repose sur l'utilisation d'exigences de sécurité et de procédures d'évaluation de la conformité mises en œuvre par des tiers. Cela nécessitera du temps supplémentaire avant de pouvoir être mis en œuvre dans le monde entier, mais c'est un projet qui mérite d'être poursuivi. Une fois terminé, il peut :

  • Améliorer la sécurité, la qualité, l'accessibilité et le développement durable dans le monde entier
  • Permettre l'innovation sous contrôle d'un point de vue sécurité
  • Permettre la conception, la production et la livraison des mêmes produits partout
  • Permettre à l'industrie des ascenseurs et aux tiers de travailler de la même manière dans le monde entier
  • Évitez la redondance pour les tests et la certification partout
  • Eviter la dénormalisation des utilisateurs EN 81 qui souhaitent devenir partenaires

Kerem Kuleli, superviseur R&D de Wittur Turquie, a donné un aperçu de la conception, du développement et de la production d'un nouveau système de porte d'ascenseur conforme aux nouveaux codes et à la refonte de la directive sur les ascenseurs 95/16/CE. Une conception modulaire a été recherchée pour englober la mondialisation des codes et des normes. Kuleli a expliqué que la conception modulaire peut assurer la compatibilité avec les produits de divers fabricants de portes et permettre l'utilisation de différentes combinaisons de divers composants afin de répondre aux besoins spécifiques des installations nouvelles et existantes. Ce fut une présentation intéressante et les délégués ont apprécié de voir de vrais composants et installations d'ascenseurs.

Lars Gustavsson, responsable du développement produit pour Orona, a présenté le projet Innovation City, une initiative majeure de l'entreprise. Ce développement est bien engagé et devrait être achevé en 2014, marquant le 50e anniversaire de l'entreprise. Le seul aspect incomplet du projet concernait les 11 ascenseurs et cinq escaliers mécaniques du complexe. Le projet dans son ensemble fournit un exemple d'innovation future dans la vie urbaine durable, autosuffisante et respectueuse de l'environnement. Du point de vue du système d'ascenseur, le Net0lift (ELEVATOR WORLD, avril 2012) est un projet et un consortium de 12 entreprises mené par Orona. Il s'agit d'un projet de quatre ans dont l'objectif est de produire un système d'ascenseur à énergie zéro.

Jean-Luc Detavernier, délégué général de l'Association Française des Ascenseurs, a présenté un panorama de la mise en œuvre des Normes de Sécurité des Ascenseurs Existants (SNEL) en France. La présentation a révélé que l'initiative SNEL et l'application de la loi Sécurité de tous les ascenseurs ont amélioré la sécurité des ascenseurs existants en France. Entre 2006 et 2011, le nombre de décès a diminué de 70 %, et au cours des trois dernières années, il n'y a eu qu'un seul incident mortel.

Sefa Targit de l'AYSAD (association turque des ascenseurs) a fait une présentation soulignant les difficultés de réalisation des inspections et de mise en œuvre du SNEL. Étant donné que le projet de règlement était en cours d'élaboration en Turquie, il était initialement prévu que les inspections citées dans le règlement soient effectuées séparément de l'inspection périodique annuelle et que son contrôle d'achèvement soit inclus dans les inspections annuelles. Cependant, l'expérience au cours de la mise en œuvre a montré que la SNEL est nécessaire pour effectuer des inspections périodiques sur les ascenseurs existants, il y a donc maintenant une tendance à faire effectuer les deux inspections simultanément.

Anselme Cote dirige la R&D à la RATP pour les nouveaux produits et est animateur du CEN/TC10/WG9. La présentation de Côté portait sur les ascenseurs inclinés. Achim Hütter était également disponible pour donner le point de vue d'un fabricant sur le sujet. La présentation a couvert l'histoire, le développement et l'avenir des systèmes inclinés, ainsi que leurs nouveaux codes. « L'ascenseur incliné prend sa place sur le marché avec des codes adaptés un siècle après son illustre grand-père, l'ascenseur vertical », a déclaré Cote.

Le Dr Gerhard Thumm, vice-président de la R&D pour ThyssenKrupp Elevator (Europe centrale/de l'Est/du Nord) et l'un des moteurs du système d'ascenseur TWIN® de l'entreprise, a présenté le document de clôture de la journée, « 10 ans d'ascenseurs TWIN ». La présentation était complète et a guidé les délégués à travers les processus de développement, en commençant par le premier système mécanique décrit dans Scientifique Américaine en 1931. En 2003, la nouvelle technologie de contrôle et le contrôle de destination, qui ont permis au concept original de devenir un produit commercial, ont rendu le système pratique. Thumm a illustré bon nombre des améliorations apportées au système et, en conclusion, a souligné l'importance de travailler avec l'équipe de conception du bâtiment pour tirer le meilleur parti opérationnel du système TWIN.

Jour deux

Paolo Tattoli a commencé la deuxième journée avec sa présentation sur le nouveau code EN 81-77, couvrant la résistance et le comportement des ascenseurs lors de tremblements de terre. Tattoli a conclu sa discussion en expliquant l'importance du travail préparatoire du code. Il a également expliqué que même si cette nouvelle norme ne sera pas introduite de la même manière dans tous les pays européens (car l'Europe n'est pas une zone sismique), elle apparaîtra une fois harmonisée et fera partie de la série de normes EN 81.

Tadeusz Popielas, secrétaire général de PALM (association polonaise des ascenseurs), a présenté un aperçu du programme de formation pour l'industrie des ascenseurs et des escaliers mécaniques en Pologne. Popielas a discuté des nouvelles opportunités et qualifications, ainsi que de la spécialisation en maintenance des ascenseurs, qui ont toutes encouragé la coopération entre les écoles techniques de Varsovie et l'industrie des ascenseurs.

Willem Kasteleijn de Liftinstituut a couvert des expériences pratiques avec des systèmes de protection contre les mouvements non contrôlés de voitures (UCMP) dans la certification et l'inspection finale. Kasteleijn a expliqué que les inspections aux Pays-Bas ont révélé que la plupart des installateurs respectent les normes EN 81-1+A3 et 81-2+A3 et appliquent correctement les systèmes UCMP. Kasteleijn a également affirmé qu'un grand nombre de certificats de type pour les systèmes UCMP ont été délivrés au cours des deux dernières années sur le marché international. La présentation de Kasteleijn a également souligné que l'industrie a la possibilité de contribuer aux normes EN, y compris celles relatives aux systèmes d'ascenseurs sans engrenage.

Karl Weinberger a présenté une nouvelle approche du frein de cabine d'ascenseur. Sa présentation a donné matière à réflexion aux délégués, notamment lorsqu'il a expliqué que des changements majeurs doivent être apportés afin de pouvoir faire passer un système de freinage d'une machine à une cabine d'ascenseur. Cependant, le document de Weinberger a soulevé la question de savoir si le moment est venu ou non d'apporter les changements. Il a conclu sa présentation en discutant des avantages des composants et du système d'un frein de voiture.

Siegfried Melzer a présenté un article de Kai Kugler sur l'efficacité énergétique des ascenseurs et la directive VDI 4707 Partie 1. Melzer a déclaré que Kai Kugler était l'expert et qu'il fallait lui en attribuer le mérite. Ces dernières années, le VDI 4707 Part 1 a contribué à promouvoir les innovations et les développements technologiques dans l'industrie des ascenseurs. Son application a fait ses preuves dans la pratique. Des possibilités d'éclaircissements supplémentaires sont fournies par une définition claire des points de connexion pour les appareils de mesure de la consommation d'énergie. De plus, une différenciation plus forte pour le temps de veille est logique. TÜV SÜD Industrie Service, Inc. soutient les exploitants d'ascenseurs et les fabricants dans leurs efforts de développement durable en offrant la certification « Energy-Efficient Lift Systems » selon VDI 4707 Part 1, les aidant à découvrir des économies potentielles d'énergie, de coûts et de ressources.

Le Dr Holger König a présenté l'avant-dernière présentation du congrès, qui s'est concentrée sur VDI 4707 Partie 2 – un catalyseur pour l'efficacité énergétique des ascenseurs et des escaliers mécaniques. Au début de la présentation de Konig, il est devenu clair qu'il est impossible de certifier l'efficacité énergétique des composants en raison des différentes combinaisons et niveaux d'utilisation. VDI 4707 Partie 2 présente les modes de fonctionnement requis, définit les données des composants pour la consommation d'énergie et donne l'algorithme de calcul. Il prend en compte à la fois les ascenseurs hydrauliques et électriques, les différentes technologies d'entraînement, ainsi que la récupération et le stockage d'énergie.

La présentation finale a été présentée par le Dr Marja-Liisa Siikonen. Le trafic dans différents types de bâtiments et l'effet des systèmes de contrôle ont été discutés. Siikonen a également fourni des informations statistiques, qui ont été illustrées dans des graphiques. Siikonen a conclu sa présentation en expliquant que les déplacements moyens par déplacement, ainsi que la charge moyenne, dépendent en grande partie du flux de personnes dans le bâtiment. Les charges moyennes sont plus faibles et les distances de déplacement sont plus longues dans les immeubles résidentiels que dans les hôtels et les immeubles de bureaux. Pour une analyse précise, la direction du déplacement de l'ascenseur et la répartition des longueurs de déplacement et des charges doivent être prises en compte. Le trafic quotidien a été simulé avec différents systèmes de contrôle. Selon les résultats de la simulation, l'énergie de déplacement a été réduite de 15 à 30 % avec les systèmes de contrôle ECO et DC, par rapport à celle du contrôle collectif conventionnel. L'exemple de simulation a également montré qu'un groupe d'ascenseurs avec contrôle DC pouvait gérer le même trafic de passagers avec moins de voitures que les groupes utilisant un système de contrôle conventionnel. Si la planification des ascenseurs avec des systèmes à courant continu était standardisée, davantage d'énergie pourrait être économisée dans le bâtiment.

Ceci a conclu le congrès, et les délégués sont partis après avoir acquis une grande connaissance de l'art et de la science de déplacer les gens à travers l'espace architectural.    

Obtenez plus de Elevator World. Inscrivez-vous à notre bulletin électronique gratuit.

S'il vous plaît entrer une adresse email valide.
Quelque chose s'est mal passé. Veuillez vérifier vos entrées et réessayer.
Ascenseur-monde---Image de secours

Manuel d'ingénierie de contrôle des fumées

New-York-dans-la-suite-de-Sandy

New York après Sandy

Ascenseur-survitesse-gouverneur-déclenchement-vitesse-instrument-basé-sur-VI

Instrument de vitesse de déclenchement du régulateur de survitesse d'ascenseur basé sur VI

Ascenseur-monde---Image de secours

Différences entre les normes chinoises et européennes des escaliers mécaniques et des monte-plats

Ascenseur-Communications-Tours-1956-1968

Tours de communication élévatrices : 1956-1968

Fondateur de Westcoast-Companies-Leslie-Malloy

Leslie Malloy, fondateur de Westcoast Companies

Ascenseur-Urgence -Lumière-Kit

Kit d'éclairage d'urgence pour ascenseur

Ascenseur-Entreprises-Gagne-Prix

Les entreprises d'ascenseurs remportent des prix